Atelier International à UCAO/UUB

Date 2018-Mar-19
Location Burkina Faso, Bobo-Dioulasso

Thème:

« CULTURE ET DIALOGUE INTERRELIGIEUX »

Construire la paix dans la différence

Contexte

En plusieurs endroits du Continent africain, l’actualité sociopolitique fait état de tensions voire de conflits armés où le facteur religieux apparaît. A en croire les médias, il s’agirait de conflits interreligieux opposant le plus souvent musulmans et chrétiens. Mais pour bien des analystes, cette manière de présenter les conflits en Afrique ne repose pas sur des données établies et vérifiées. Derrière les constellations apparemment religieuses ne se cacherait-il pas des tensions politiques, elles-mêmes liées à de puissants intérêts économiques ?

Les documents historiques aussi bien que la tradition orale indiquent que, dans beaucoup de régions africaines, des adeptes de religions différentes ont cohabité pendant des siècles dans un rapport de bon voisinage et de grande tolérance. Il y avait comme un creuset d’interreligiosité et d’acceptation mutuelle qui a pu être caractérisé comme le fond culturel « syncrétiste » de l’Africain. Dans une même famille, chrétiens, musulmans et adeptes de la RTA se retrouvaient aux grands moments de la vie familiale : naissance, fête des prémices, mariage, funérailles, etc. dans une syntonie et une convivialité qui ne faisaient pas acception des religions.

Depuis quelques décennies cependant, cette harmonie semble rompue du fait de la montée de quelques groupes extrémistes qui se comptent dans les rangs des mouvements religieux nés du protestantisme et les nouveaux courants radicaux de l’islam, mettant ainsi à mal les groupes religieux traditionnels (RTA, chrétiens catholiques et protestants, musulmans). Cette nouvelle situation dont les foyers sont multiples en Afrique coïncide avec le phénomène des « sages dépossédés » où la culture traditionnelle africaine est profondément secouée par une mondialisation déstructurante pour toutes les cultures.

L’Eglise, experte en humanité, qui a fait du respect des consciences une ligne de témoignage majeur l’accompagnant dans sa mission d’évangélisation, peut entreprendre à l’échelle continentale une action d’éducation au dialogue interreligieux sur la base d’une commune culture africaine redécouverte et promue au cœur d’une postmodernité négatrice de Dieu et de l’homme créé à l’image de Dieu.

C’est à cette fin que le Département Foi-Culture-Développement du SCEAM organise, en partenariat avec l’Université Catholique de l’Afrique de l’Ouest – Unité Universitaire à Bobo, les 19 et 20 mars 2018 à Bobo-Dioulasso (Burkina Faso) un Atelier de réflexion sur « Culture et Dialogue interreligieux – Construire la paix dans la différence »

Termes de références du colloque